Conférences

La diversité dans nos assiettes affecte-elle la biodiversité des océans ?

Le lundi 13 mars, dans le cadre des "lundis de la mer".  Salle Port Blanc, Océanis -  Ploemeur.

Une variété d’espèces est consommée à travers le monde, avec des contrastes entre pays. L’océan est habité par une très grande diversité d’espèces de poissons et d’invertébrés marins dont les dimensions, les modes de vie, d’alimentation et de reproduction sont variés. Ces espèces assurent des fonctions différentes et complémentaires dans les écosystèmes marins : c’est ce qu’on appelle la diversité « fonctionnelle ». Finalement, divers engins de pêche mettent à profit les comportements des poissons pour les capturer. Selon la taille, la forme et les habitudes de leur cible, ces engins capturent des mélanges d’espèces différents.

La composition de la pêche modifie-t-elle les communautés marines? La nouvelle Politique Commune des Pêches de l’Union Européenne prévoit une obligation à débarquer une grande partie des captures, de façon à réduire les rejets. En théorie, on peut craindre qu’une concentration de la pression de pêche puisse affecter la biodiversité, mais il est difficile d’observer ces effets.

On peut cependant conclure que diversifier notre consommation de poissons n’est probablement pas dommageable, et plutôt agréable !

Avec Marie-Joëlle ROCHET, chercheuse au département « Écologie et modèles pour l'halieutique » du Centre Ifremer de Nantes.

 

Une séance vente/dédicace de l’ouvrage « Mitonnez la mer, 30 recettes pour une pêche durable » par Marie-Joëlle ROCHET, Verena TRENKEL et Pascal LORANCE de l’Ifremer, aura lieu à l’issue de la conférence.

Lundi 13 mars 2017 à 18 h 30 - Entrée libre.
Lieu : Salle Port Blanc, Océanis -  Ploemeur.
Renseignements : Maison de la Mer au 02 97 84 87 37

 

En partenariat avec la Ville de Ploemeur.

 

 

Retour
février 2017